Passer au contenu de la page Passer à la navigation Passer au pied de page
Les meilleurs conseils de sécurité pour les conducteurs de VHR (VTT et côte à côte)

Les meilleurs conseils de sécurité pour les conducteurs de VHR

S’amuser sur les sentiers hors route ou effectuer un travail exigeant sont des priorités élevées lors de l’utilisation d’un VTT ou d’un VUTT, mais la sécurité doit toujours être la plus haute priorité. Une grande partie du danger potentiel de la conduite peut être atténué en suivant une formation appropriée en matière de sécurité VUTT/VTT, en vous assurant que votre véhicule hors route (VHR) est en bon état de marche et en prenant les précautions de sécurité appropriées. Que vous ayez un nouveau quatre roues ou un côte à côte, passons en revue certains principes fondamentaux visant à l’utiliser de manière sûre et responsable.

Comment être en sécurité avant votre première balade

Un cours de formation réputé est un excellent point de départ pour un apprentissage efficace de la conduite d’un VTT ou d’un côte à côte. Beaucoup combinent l’enseignement en ligne et/ou en classe avec la conduite supervisée. Le RiderCourse offert par l’ATV Safety Institute en est un exemple. Même au-delà de ce type d’enseignement supervisé, vous pouvez faire beaucoup de choses pour vous assurer d’être prêt à parcourir les sentiers en toute sécurité.

Quelle taille de VTT ou de VUTT côte à côte vous convient le mieux?

Il est essentiel de choisir le véhicule de la bonne taille pour un conducteur particulier. Ces informations se trouvent dans le manuel du propriétaire du véhicule. En ce qui concerne les VTT, assurez-vous que vous ou d’autres conducteurs pouvez contrôler efficacement et en toute sécurité le véhicule.

Pour les jeunes conducteurs, commencez par suivre la recommandation de groupe d’âge pour un VTT d’une taille donnée et gardez un œil sur votre enfant pendant qu’il apprend comment conduire le véhicule. Recherchez les signes que cela peut être trop difficile à gérer pour eux, peu importe s’ils ont l’âge approprié.

La plupart des VUTT sont des véhicules pour adultes, ce qui signifie que l’âge minimum pour les conduire est de 16 ans, avec un permis de conduire valide. Les passagers doivent être assez grands pour garder leur dos à plat contre le dossier du siège, leurs pieds à plat sur le sol et leurs mains sur les prises de main.

Pour les VUTT pour jeunes, les conducteurs doivent avoir au moins 10 ans. Ces véhicules ont également des exigences de hauteur indiquées dans le manuel du propriétaire de chaque véhicule. Enfin, en tant que parent, vous connaissez mieux le niveau de maturité de votre enfant, cela doit également être pris en compte pour déterminer si votre enfant est prêt à prendre la route.

Équipement de protection hors route

Les conducteurs de VTT et de VUTT de tous âges doivent porter un casque, ce qui est même exigé par la loi à de nombreux endroits. Même si vous êtes attaché dans la cabine d’un véhicule côte à côte fermé, un accident, une collision ou un renversement peut toujours entraîner une blessure à la tête, surtout si les conducteurs ne portent pas de casque.

Nous avons préparé un guide traitant spécifiquement du choix du bon casque de VHR, et nous vous invitons à le consulter. Pour résumer, assurez-vous de sélectionner un casque qui s’adapte correctement à votre tête, qui respecte ou dépasse les normes de sécurité du ministère américain des Transports (DOT) et/ou SNELL, et qui n’a pas été échappé ou impliqué dans un accident antérieur. Les casques intégraux, tels que le style Motocross, sont recommandés pour les tout-terrains.

Un écran facial ou des lunettes fournissent une protection oculaire supplémentaire requise et essentielle à intégrer avec un casque de conduite. Après tout, votre tête peut être protégée par un casque, mais si de la poussière ou du sable pénètre dans vos yeux, votre vision est dangereusement altérée, même si ce n’est qu’un instant.

Les conducteurs de VTT et de VUTT doivent porter des bottes robustes couvrant la cheville pour une meilleure adhérence sur les repose-pieds et une meilleure protection contre les roches, les brosses et les débris, ainsi que la chaleur de votre véhicule.

Un pantalon long et une chemise à manches longues sont également nécessaires en tout-terrain. Un pantalon de conduite et une veste ou un gilet de conduite offrent une protection supplémentaire, offrant une isolation et un rembourrage de protection tout en améliorant le confort; vous pouvez également ajouter des coudières, des épaules et des genoux et/ou des protecteurs de poitrine à votre tenue pour une sécurité renforcée. Des vêtements de pluie ou des coquilles plus résistantes peuvent être recommandés en fonction des conditions météorologiques et de la saison.

Des gants de conduite - également requis - améliorent votre adhérence et protègent vos mains contre les frottements, les débris et la tension la vibration de votre VHR.

Inspection de votre véhicule tout-terrain

Qu’il s’agisse de votre premier ou de votre cinquantième trajet en VTT ou en VUTT, inspectez toujours soigneusement votre véhicule avant de partir. Les inspections avant la conduite peuvent révéler des composants défectueux ou endommagés du véhicule, des faibles niveaux de liquide et d’autres problèmes qui pourraient gêner votre journée sur les sentiers.

Vérifiez votre pression des pneus et inspectez visuellement l’usure des pneus, crevaisons et autres problèmes; assurez-vous que les écrous de roue et d’essieu sont serrés et essayez de faire basculer les pneus pour repérer les fixations desserrées ou les roulements usés. Assurez-vous que tous les voyants, interrupteurs et jauges fonctionnent correctement. Vérifiez les niveaux de carburant, de lubrification et de liquide de refroidissement et recherchez tout signe de fuite. Vérifiez le réglage des gaz (le cas échéant), le levier de vitesse et les freins.

Vérifiez également les autres parties fondamentales du système, de la transmission et de la suspension aux porte-bagages et aux boîtes de chargement, pour identifier d’éventuelles pièces détachées, bris ou autres problèmes.

Le manuel du propriétaire de votre VTT/VUTT contient une liste de contrôle d’inspection avant départ à utiliser avant chaque utilisation. Il s’agit de l’une de ces étapes simples qui peuvent rapporter gros en termes de protection contre les pannes et les blessures évitables.

Comprendre les commandes et les pièces

Assurez-vous de comprendre le fonctionnement de base de votre VTT ou VUTT côte à côte avant de le démarrer. Ne supposez que vous savez utiliser un modèle inconnu simplement parce que vous avez de l’expérience sur un autre véhicule. Il y a un peu de variation inhérente dans la façon dont les VHR sont conçus, et en outre chaque véhicule roule différemment et a sa propre impression avec laquelle il faut vous familiariser.

Consultez le manuel du propriétaire et prenez le temps de pratiquer dans un endroit sûr, de niveau et accessible afin d’être à l’aise avec votre véhicule avant de la faire sur une longue distance. Pour les jeunes conducteurs, il est utile de les laisser explorer la machine sous votre étroite surveillance.

-

Techniques de conduite pour débutants hors route

En plus des conseils mentionnés ci-dessus, assurez-vous de mettre les heures de pratique requises. Ne précipitez pas les choses. Construisez une base de techniques et de dépannage, et aurez les bases d’une conduite avancée en temps voulu.

Apprendre à conduire en toute sécurité

Comme mentionné précédemment, entraînez-vous d’abord dans une zone de niveau, bien nivelée et sans obstacle, où vous pourrez découvrir la sensation et la réponse de vos roues dans un environnement sûr.

Tant sur le terrain d’entraînement que sur vos premiers sentiers, privilégiez une conduite plus lente et plus stable. Pour commencer, vous devez vous familiariser avec votre VTT ou votre VUTT sur des sentiers gérables de niveau débutant. Si vous commencez à utiliser un VTT, par exemple, il faut du temps pour maîtriser l’art d’utiliser son poids corporel lors des virages.

Il y a des conseils spécifiquement pour les débutants, tels que ne pas bloquer vos coudes lorsque vous conduisez un quatre roues et ménager l’accélérateur. Vous arriverez plus à l’aise avec le temps, mais concentrez-vous d’abord sur les principes fondamentaux, et prenez la sécurité au sérieux. Être téméraire peut rapidement se traduire par des blessures à vous-même ou à quelqu’un d’autre; les chances d’un tel incident sont réduites si vous apprenez à conduire un VHR particulier via un processus minutieux et étape par étape.

Si vous prévoyez de faire du tout-terrain dans l’arrière-pays ou dans des endroits éloignés, n’oubliez pas d’apporter des liquides (pas de carburant ou d’autres liquides inflammables), des bougies d’allumage de rechange et des articles essentiels pour les véhicules. Des fournitures d’urgence de base telles que de la nourriture et de l’eau supplémentaires, des couvertures, du matériel d’allumage, des outils de communication/signalisation de secours et une trousse de premiers soins sont également recommandés.

Comprendre le type de terrain sur lequel rouler

De par sa nature même, le tout-terrain implique de comprendre différents types de terrain. Découvrez quels VHR, pneus et autres modifications sont nécessaires pour affronter différents types de terrain. Gardez à l’esprit que l’utilisation d’une mauvaise configuration pour le terrain de conduite peut gêner les performances de votre véhicule.

De plus, en termes de technique, différents paysages nécessitent différents types de conduite. Vous voudrez acquérir des compétences tout-terrain de base avant de vous attaquer à des sentiers hors route cotés difficiles ou des terrains spécialisés tels que des fosses de boue ou des dunes.

-

Comment s’asseoir correctement sur/dans un VTT ou un VUTT

Une position assise correcte est essentielle pour une conduite efficace sur un quatre roues. En prenant de l’expérience, vous apprendrez quand il vaut mieux être « debout » en conduisant un VTT pour utiliser plus efficacement votre masse corporelle pour stabiliser le VTT et prendre les virages. Évitez de bloquer vos coudes sur un VTT pour éviter un stress douloureux et potentiellement dommageable pour vos articulations et vos mains.

Assurez-vous d’être capable de vous asseoir confortablement sur votre VTT ou dans votre côte à côte tout en étant en mesure d’atteindre toutes les commandes sans forcer. Les sièges du VUTT doivent être ajustés pour permettre une distance confortable par rapport aux pédales et une position de conduite détendue avec les coudes pliés. Cela permettra une expérience plus confortable, qui évite les maux d’épaule qui peuvent résulter d’une longue journée de conduite tendue. Les passagers devraient également pouvoir tenir confortablement les barres d’appui dans une position de conduite détendue sans bloquer leurs coudes.

-

Choses à éviter lors de la conduite hors route

De nombreux contretemps lors de la conduite hors route sont dus à l’insouciance, à la surestimation de vos capacités ou à la méconnaissance de votre environnement, des règles du tout-terrain et de ce que font les autres membres de votre groupe. Voici deux erreurs particulièrement courantes qui compromettent la sécurité des VHR et vous mettent, vous et les autres, en danger.

Conduire trop vite

Résister à l’envie de conduire à des vitesses excessives tout au long de chaque trajet est l’un des éléments les plus importants de la sécurité en côte à côte/VTT. À haute vitesse, vous avez moins de contrôle et les obstacles apparaissent sur votre chemin beaucoup plus soudainement. Les virages sont plus difficiles à exécuter, les ornières et les nids-de-poule ont un impact beaucoup plus grand et l’élan peut plus facilement prendre le dessus. Découvrez la machine à basse vitesse pour comprendre comment elle réagit dans diverses conditions. Évitez de conduire au-delà de vos compétences; conduisez à des vitesses confortables pour permettre à vous et à votre groupe de profiter de l’expérience de conduite.

Ne pas connaître les lois et règlements

Familiarisez-vous toujours avec les règles et règlements de la conduite en VHR pour un emplacement donné. Ces lois ne visent pas seulement à vous protéger, à protéger les autres utilisateurs et l’environnement. Elles aident également à protéger la possibilité de continuer à rouler hors route dans un endroit particulier. En ignorant les règlements, vous pouvez vous blesser ou blesser quelqu’un d’autre, vous vous exposez à des amendes désagréables et vous entravez potentiellement les possibilités de conduite pour les autres dans cette région.

Ne jamais perdre de vue la sécurité en côte à côte/VTT

Que le tout-terrain soit nouveau pour vous ou non, il est essentiel de reconnaître son risque inhérent à chaque fois que vous montez sur ou dans votre VHR. Votre sécurité et celle de ceux qui vous entourent est primordiale. Apprenez les bases, restez conscient de la situation et des conditions de conduite à tout moment et, bien sûr, amusez-vous!